Retour accueil

 

Ajouter aux favoris

 

 

 

 

 

 

Vacances prudence

(page 02)

 

<< [1 - 2] >>

 

Hors de nos frontières

 

Dans les zones tropicales ou subtropicales, les risques encourus sont beaucoup plus nombreux

 

Certains insectes et notamment les moustiques peuvent inoculer des maladies et au premier chef le paludisme. Portez des vêtements adaptés : pantalon, chemise à manches longues. Si vous vous trouvez à l'extérieur à la tombée de la nuit, utilisez des répulsifs locaux. N'oubliez pas votre moustiquiaire et prenez régulièrement le médicament prophylatique contre la paludisme qui vous aura été prescrit. Renseignez-vous à ce sujet et pour d'éventuelles vaccinations obligatoires auprès des Centres médicaux spécialisés.

 

Les araignées, beaucoup plus dangereuses que sous nos climats, sont fréquentes dans certaines régions d'Afrique, d'Amérique et d'Australie. Les sérums sont rares et on ce les procure difficilement.  Soyez donc prudent. Vérifiez qu'il n'y pas d'araignées dans les fentes des sièges de voitures, sous les sièges de toilette etc...

 

Les scorpions d'Afrique du Nord sont particulièrement venimeux. Evitez de soulever des pierrres imprudemment.

 

Les méduses de grande taille sont les plus fréquentes et les oursins plus venimeux. Parmis les coquillages, les cônes et notamment les cônes géographes sont particulièrement toxiques. On se blesse en général aux mains lorsqu'on les ramasse, ce qui entraîne des douleurs et un engourdissement local puis la diarrhée et des vomissements. Attrapez-les par la base et ne les gardez pas trop longtemps dans vos mains. Le mieux est de ne pas y toucher.

 

Les variétés de serpents sont multiples et sont le plus souvent dangereuses. La meilleure sécurité consiste à ce procurer un sérum efficace prescrit par un médecin. L'Institut Pasteur ne fabrique des sérums que pour les serpents d'Europe et d'Afrique du Nord. Aussi, renseignez-vous sur les autres sérums disponibles auprès des instituts des pays où vous séjournerez et faites-vous préciser leur période de conservation.

 

Conseils pour vous et les vôtres

 

Au bord de la mer

Ne touchez pas à tout ce que vous ne connaissez pas, ni dans l'eau ni sur la plage;

lors de la baignade, nagez plutôt que de patauger;

évitez de vous baigner lorsque les méduses sont nombreuses notamment après une tempête;

portez des chaussures de protectrices pour éviter les égratignures, les piqûres de vives ou d'autres poissons venimeux, les piquants d'oursins.

 

A la montagne

portez des chaussures montantes et un pantalon si vous marchez hors des sentiers battus;

inspectez les lieux avant d'installer un campement; ne dormez jamais sur le sol non couvert;

évitez de ramasser du bois mort dans l'obscurité;

ne laissez pas les vêtements et vos souliers à terre. Suspendez-les la nuit et secouez-les avant de les remettre pour éviter toute surprise;

ne touchez pas les animaux venimeux apparemment morts.

 

Ne paniquez pas; évitez les gestes inutiles ou dangereux

 

rassurez le blessé;

réchauffez-le s'il est necessaire avec une couverture ou un vêtement chaud sans lui faire absorber de l'alcool;

lavez à l'eau la lésion cutanée, désinfectez-la et enlevez les aiguillons et les piquants;

immobilisez les membres atteints si besoin est;

notez sur un papier l'heure et la blessure et celle de l'apparition d'éventuels symptômes;

organisez dans le calme le transfert du blessé en milieu hospitalier.

 

En cas de morsure de serpent :

évitez d'inciser la zone de morsure et de sucer la plaie. Cette dernière pratique peut être dangereuse pour vous si vous êtes atteint de lésions au niveau de la muqueuse buccale;

mieux vaut poser un bandage de crêpe modérément serré qu'un garrot qui peut certes retarder la diffusion du venin mais risque d'aggraver les lésions locales.

 

Cette notice a été réalisée avec le concours du Professeur J.C TABARY et sous le patronage des Professeurs CHOUBRAC, GUENIOT, HEULIN, D. LAPLANE, J.-B. PAOLAGGI, LE QUINTREC, RAVINA, et du Docteur MEEUS, membres de son Comité Médical

 

<< [1 - 2] >>

 

 

Recommandation

 

Anophèle

 

Cône

Prudence!

Hopital

 

 

 

 Copyright © zanimaux.com