Facebook Twitter More...

 

Page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30

 

Histoires incroyables d'animaux !

 

Un skieur américain sauve trois chiots de l'euthanasie !

Alors que les chiens errants sont légions dans les rues de Sotchi, au point que les autorités russes ont décidé d’en euthanasier une partie, le skieur américain Gus Kenworthy a trouvé quatre chiots trop mignons et a décidé de les sauver d’une mort certaine.
Le médaillé d’argent en slopestyle, la nouvelle discipline olympique, a posté une photo sur Twitter avec quatre adorables petits chiens : "Regardez ce que je viens de trouver ".
Tombé sous le charme, Gus Kenworthy les a fait vacciner et les ramènera dans son Colorado natal après les Jeux.

 

 

 

 

 

 

Daphne Sheldrick !

Daphne Sheldrick a bâti une sorte d’école maternelle ("nursery") pour bébés éléphants au Kenya, au bord du Parc National de Nairobi. Elle y reçoit et soigne des éléphants orphelins qui ont perdu leur mère par la main des braconniers, par maladie ou en fuite dans la brousse.

Ces bébés éléphants sont élevés ensuite avec beaucoup d’amour et de soin à l’aide d’un biberon; la plupart arrive en pleurant et dans un état pitoyable. Hélas, ces bébés éléphants ne digèrent pas le lait de vache! Ce n’est qu’après des années de recherche que Daphne Sheldrick avait trouvé le mélange idéal qui se compose d’un lait pauvre en graisses sur la base de l’huile de noix de coco. Avant, il était impossible d’élever un bébé éléphant âgé de quelques mois. Ce qui est le plus important c’est que les bébés éléphants n’aient jamais le sentiment d’être seuls parce qu’ils ne le sont pas dans la nature sauvage. Il faut les accompagner 24 heures sur 24 ! Une équipe d’environ d'une vingtaine de soigneurs (Keeper) kenyans s’occupe d’eux et c’est ainsi que ces Keeper sont toujours à la portée de leurs petites trompes; d’ailleurs, un de ces Keeper passe toujours la nuit avec eux dans l’étable.

Ces petits éléphants dépendent du lait jusqu’à l’âge de deux ans et pendant ce temp-là ils restent aussi au Nursery (école maternelle. Plus tard ils sont transférés au Parc National de Kenya à Tsavo East où on va essayer de les intégrer dans un groupe d’éléphants plus âgés qui, en quelque sorte les adopté et les ramène aussi en contact avec des éléphants sauvages. Hélas, la plupart des orphelins nécessitent un soin continu jusqu’à l’âge de 12 ans. Quelques orphelins plus âgés qui, ayant atteint entre-temps une taille imposante ont déjà fait leurs adieux et ont quitté l’école maternelle pour rejoindre les troupeaux sauvages.

Pour Daphne Sheldrick, c’est un succès formidable! Elle a prouvé ainsi que les éléphants élevés par les hommes, sont capables de vivre un jour sans l’aide de l’homme et rejoindre les troupeaux sauvages d’éléphants! L’élevage de ces orphelins ne nécessite pas uniquement un engagement considérable, mais il coûte aussi beaucoup d’argent. C’est ainsi que les dons contribués par des visiteurs sont très appréciés. Chaque jour entre 11 heures et 12 heures ils viennent visiter la Nursery de Daphne Sheldrick près de Nairobi au Kenya. Pourtant une chose est claire: sans la contribution des parrainages assurés par les amis d’éléphants, ces projets ambitieux ne pourraient pas être financés !

Merci a cette femme formidable de consacrer sa vie aux élephants!

 

 

 

 

 

 

Ils se battent pour eux !

Leonardo DiCaprio Connu pour ses nombreuses apparitions et discours en faveur de l'écologie, Leonardo soutient également la cause animale !

Depuis 2010, l'acteur se bat au coté du WWF pour sauver les tigres. Il a lui meme fait un don d'un million de dollars de sa fortune personnel pour leur sauvegarde! "Les tigres sont en voie d'extinction et ils sont pourtant indispensables à la survie de l'écosystème dans lequel ils évoluent", a t'il déclaré dans le cadre de la campagne 'Save The Tigers'.

"En sauvant cette espèce, nous pourrons en défendre bien d'autres ainsi que leur environnement sauvage et les communautés qui les entourent." Plus de quinze millions d'Euros ont été débloqués avec l'intention de doubler la population de cet animal, d'ici 2022. Bravo et merci à lui pour cette implication

Les differentes personnalités qui ont dédié leur vie aux animaux, à la nature et qui méritent le plus grand des respects.

 

 

 

 

 

 

Un chat qui aime les poussins !

Tout le monde sait que les chats n’aiment les oiseaux qu’en rôti ! Une chatte espagnole décide pourtant de changer de comportement. Un petit poussin tombé du nid a dû être bien surpris de voir cette grosse boule de poils lui prodiguer des soins maternels.

La chatte, qui venait d’avoir deux petits chatons, a adopté d’emblée le poussin. Et malgré ce que peut vous faire penser la photo, non, elle n’est pas en train de le croquer mais elle le transporte avec beaucoup de tendresse pour le protéger.

 

 

 

 

 

Plus de photos

L'ourson orphelin !

Il est orphelin et on suppose qu'il a été abandonné par sa mère. Il a débarqué dans la cour de la famille de Matevz Logar, à Podvrh, un village du centre de la Slovénie. Les facéties du petit ours brun, âgé aujourd'hui de 3 mois et demi, ont vite charmé tout le pays, raconte le site BBC news World. Baptisé «Lucky» par les médias locaux, le petit animal développe une relation très câline avec sa famille d'accueil, y compris avec le chien, qui se laisse mordiller visiblement sans broncher. Et «Lucky» ne cache pas son plaisir de pouvoir se rouler sur le canapé en toute liberté. Mais, évidemment, les belles histoires ont une fin et elle pourrait bien arriver prochainement car les autorités craignent que l'ourson devienne rapidement un animal dangereux pour ses bienfaiteurs. La famille Logar a dès lors demandé la permission de construire un enclos. L'ours brun est l'un des plus grands carnivores de la planète et les mâles peuvent peser jusqu'à 350 kg !

 

 

 

 

 

 

Un veau né avec 2 têtes !

Une vache a récemment donné naissance à un veau à deux têtes près de Fès, dans le centre du Maroc. L'animal est en bonne santé apparente, a constaté vendredi 3 janvier 2014 un photographe de l'AFP.

La vache a mis bas lundi, au petit matin, dans des conditions normales, à Sefrou, une ville située sur les premières pentes du Moyen-Atlas. "Le veau a été baptisé ‘Sana saïda'" ("Bonne année") car elle est née à un jour du Nouvel an", a déclaré  la propriétaire de l'animal. Cette mère de cinq enfants a indiqué avoir été "surprise" mais assuré ne "pas avoir eu peur", évoquant "une oeuvre de Dieu". L'animal paraît en bonne santé et la bâtisse au milieu des oliviers est devenue l'attraction de la région.

Interrogé par l'AFP, le vétérinaire de Séfrou, Mohammed Bakal, a précisé qu'il était impossible de prédire l'avenir de cet animal".  "C'est une malformation congénitale mais son diagnostic reste compliqué à confirmer en l'absence des moyens adéquats", a-t-il ajouté. Cités par l'agence MAP, d'autres vétérinaires ont pour leur part indiqué que la vache attendait "probablement des jumeaux qui ont fusionné à cause d'une malformation génétique". Il s'agit d'un fait rarissime mais pas inédit: en septembre dernier, un veau à deux têtes était mort-né aux Etats-Unis, dans une ferme de l'Oregon.

 

 

 

 

 

 

L'histoire d'Abbey le chien et la petite fille !

 

J’ai reçu cette belle histoire et je veux la partager avec vous ... Le mois dernier, Abbey, notre chienne de 14 ans, est décédée. Le lendemain de sa mort, ma petite fille de 4 ans, Meredith, ne cessait de pleurer et de nous dire à quel point elle s’ennuyait d’Abbey. Elle nous demanda si elle pouvait écrire une lettre à Dieu, pour lui dire qu’Abbey était montée au ciel, pour qu’il puisse la reconna ître. Je lui ai dit que c’était possible. Et voilà ce qu’elle lui a écrit :

Cher Dieu, Voulez-vous S.V.P. prendre soin de mon chien Abbey ? Elle est morte hier, et elle est maintenant près de vous, au ciel. Elle me manque beaucoup ... Je vous remercie de m’avoir donné ce chien à aimer, même si elle est tombée malade. J’espère que vous allez jouer avec elle. Elle aime jouer à la balle et elle aime nager. Je vous envoie sa photo. Ainsi, lorsque vous la verrez, vous saurez que c’est elle. Je m’ennuie beaucoup d’elle. Avec amour ... Meredith

Nous avons placé la lettre, ainsi qu’une photo d’Abbey , dans une enveloppe, et nous l’avons adressée: « À Dieu, Au Ciel ». Nous avons placé notre adresse de retour sur l’enveloppe. Puis, Meredith a collé plusieurs timbres sur l’enveloppe, car elle s’est dit que ça prendrait beaucoup de timbres pour livrer la lettre au ciel. Cet après-midi là, nous avons déposé la lettre au Bureau de Poste. Quelques jours plus tard, elle me demanda si je croyais que Dieu avait reçu notre lettre. Je lui ai dit que probablement il l’avait reçue.

Hier, nous avons trouvé un colis devant notre porte, adressé à Meredith. L’écriture nous était étrangère. Meredith ouvrit le colis. À l’intérieur, il y avait un livre de Mr. Rogers intitulé : « Quand un animal de compagnie meurt » Collée à l’intérieur de la couverture, il y avait la lettre que Meredith avait écrite pour Dieu. Sur l’autre page, la photo de Abbey , accompagnée d’un petit mot : Chère Meredith, Abbey est arrivée saine et sauve au Paradis. Grâce à la photo, je l’ai immédiatement reconnue. Abbey n’est plus malade. Son esprit est avec moi, tout comme elle est dans ton cœur. Elle fut très heureuse et a beaucoup aimé être ton chien. Comme nous n’avons plus besoin de notre corps au Paradis, je n’ai pas de poche pour conserver ta photo. Alors, je te la retourne dans ce petit livre, pour que tu puisses toujours te souvenir d’Abbey ... Je te remercie pour la très belle lettre et je remercie ta maman pour l’aide qu’elle t’a apportée pour l’écrire et me la poster. C’est une maman merveilleuse que tu as. Je l’avais choisie spécialement pour toi ... Je t’envoie mes bénédictions et souviens-toi que je t’aime beaucoup. En passant, je ne suis pas difficile à trouver. Je suis partout où il y a de l’Amour. Avec Amour ... Dieu

 

 

 

 

 

 

Argelès-sur-Mer une oasis de repos !

Abandon, maltraitance, irresponsabilité des propriétaires sont autant de dangers pour les animaux en saison estivale. Pour veiller à la douce fin de vie des compagnons à quatre pattes et leur éviter un tragique destin, Marc Lorenzo se bat depuis 2002 pour les recueillir sur ses terres argelésiennes. Une centaine d'animaux sur trois hectares Créée en 2002, la Ferme du bonheur est "un lieu de retraite où les animaux âgés du terroir viennent couler des jours heureux", révèle le président fondateur de ce petit coin de paradis. Plus d'une centaine d'animaux est soignée toute l'année par Marc Lorenzo, sa compagne, trois bénévoles, un homme d'entretien, des vétérinaires et 255 adhérents de l'association. Anes, cochons, chèvres, boucs, moutons, furets, lapins, cochons d'Inde, chiens, un taureau entier et les derniers arrivés, Damy et Brave, des doubles poneys de la race Fjord, répartis sur trois hectares de terrains, composent cette arche de Noé. Bénévolat et générosité "C'est à la force de nos bras et grâce à la générosité de donateurs que nous prenons soin d'animaux en fin de vie, explique Marc Lorenzo. La recette de notre vide grenier annuel est entièrement reversée pour l'achat du foin et des granulés. Les terrains que nous occupons sont prêtés par des propriétaires pour qui la présence des animauxfacilite le débroussaillage et l'arrachage de bruyère. Le bois des clôtures, des abris et des box nous a été offert pendant des années par Jean-Claude Tremouille, récemment décédé. Avec le temps, j'ai pris l'initiative de convertir le domaine de la ferme à la préservation de l'environnement en implantant un forage, une fosse et des panneaux solaires. Si des passionnés d'animaux souhaitent participer à la vie de la ferme, donner un peu de leur temps et accompagner les animaux en fin de vie, qu'ils se fassent connaître. Les personnes qui ne peuvent plus prendre en charge leurs animaux de ferme ou de compagnie peuvent venir nous rencontrer et c'est sans juger que nous nous ferons un plaisir d'en prendre soin".

 

 

 

 

 

 

Le chien utile pour les personnes handicapées !

Le chien n’est pas seulement un compagnon de jeu. Il peut être la « main » qui agit en lieu et place d’une personne handicapée physique, et un « moteur d’éveil» pour les personnes déficientes mentales (autistes par exemple), ou âgées.  Handi’Chiens tous droits réservés L’animal peut être utilisé dans le cadre d’une thérapie assistée afin de réduire le stress et d’améliorer l’état de santé, y compris pour les personnes souffrant de démences séniles. Sa vertu psychologique est scientifiquement reconnue au point que quelques associations proposent la venue régulière d’un chien « thérapeute » dans les maisons de retraite. Le canidé a pour mission de renouer le lien social avec les résidents. Pour ce qui concerne le chien d’assistance, il s’agit d’exploiter les prédispositions de l’animal à rendre service, afin qu’il puisse partiellement compenser les déficiences physiques de son futur maître. A ce titre (l’Association Handi’Chiens lire le texte complet de leur mission) éduque des chiens triés sur le volet pour leur calme et leur sociabilité (Labradors et Golden Retriever sont les deux races retenues), pour les remettre gratuitement aux personnes handicapées en fauteuil roulant afin de les aider et de les assister dans leur quotidien. En vingt ans d’existence, l’Association a déjà remis un millier de chiens à des personnes, enfant ou adultes, privées de mobilité. L’éducation d’un animal s’étend sur deux ans. Après une sélection rigoureuse, il est confié jusqu’à 18 mois à une famille d’accueil bénévole qui l’éduque, le socialise et lui apprend une trentaine d’ordres essentiels. De 18 à 24 mois, le chien intégrera l’un des quatre centres d’éducation labellisés pour parfaire son enseignement. Il saura ensuite, ramasser un objet, apporter le téléphone, ouvrir et fermer les portes, aboyer sur commande pour alerter l’entourage. Avant la remise, le chien et la personne handicapée suivront un stage de « passation » de quinze jours, pendant lesquels le couple apprendra à se connaître et à vivre ensemble. L’apprentissage a un coût d’environ 13 000 €, qui sont exclusivement financés par les dons. « Les chiens d’assistance transforment littéralement la vie de leur maître, de la famille et de l’entourage. Non seulement ils apportent une aide technique par les nombreux services qu’ils procurent, mais ils sont aussi un soutien moral et affectif, et constituent un véritable lien social avec l’environnement. Les personnes qui bénéficient du chien d’assistance disent : « Le chien cache le fauteuil » ou « Il change le regard des autres. »

 

 

 

 

 

 

Un tigre élève des bébés cochons !

Dans un zoo en Californie, une mère tigre a eu 3 bébés tigres, mais ils étaient prématurés et sont morts par la suite. La maman tigre a commencé à déprimer et les vétérinaires savaient que la perte des bébés en était la raison. Ils ont donc décidé de lui trouver d'autres bébés tigres mais chose impossible dans les autres zoos. Ils ont décidé de tenter une expérience jamais réalisée auparavant. Il arrive des fois qu'une femelle s'occupe des bébés d'une autre espèce. Les seuls qu'ils ont pu trouver furent des bébés cochons qu'ils enroulèrent dans des peaux de tigres. Mais regardez donc... le résultat.

 

 

 

 

 

 

Une amitié entre un ours polaire et un loup !

Voici l'histoire incroyable d'une rencontre entre un ours polaire et un chien de traineau dans le nord du Canada. L'homme qui a pris les photos ne s'attendait pas du tout à voir débarquer un grand ours blanc là où étaient attachés ses chiens. Heureusement, la surprise füt agréable... Jeu, tendresse, complicité entres 2 espèces animales differentes...

 

 

 

 

 

 

retour en haut de page

 

Nbv : 1180020
Nbv /jour : 40
Nbv en ligne : 1